Écrire le temps

En janvier, gérer le temps est un vrai casse-tête : dresser un bilan au passé composé, élaborer des projets au futur simple, savourer le moment au présent et quelques fois, plonger dans la nostalgie au plus-que-parfait.

Voici un truc d’Alain Bellet, qui vous aidera à démystifier le temps, du moins le temps des verbes. Dans le guide Écrire un roman policier et se faire publier, l’auteur compare une narration au passé à des plans cinématographiques.

Une horde de corbeaux s’était envolée au-dessus des champs de soya. [Vue panoramique] À l’intérieur du train qui traversait la plaine, un homme dans la quarantaine respirait difficilement à cause de la chaleur accablante. [Plan américain] L’air suspicieux, le contrôleur lui demanda son billet. La sueur perla sur le front du voyageur, il s’essuya avec un mouchoir de lin râpeux. [Gros plan]

Pour la nouvelle année, je vous souhaite de vous offrir du temps pour tous vos projets créatifs.

  • Recevez mes articles dès leur publication en vous abonnant à l’infolettre.
  • Suivez-moi sur Facebook.

_ _ _

Ecrire-roman-policier

BELLET. Alain. Écrire un roman policier et se faire publier. Paris, Éditions Eyrolles. 2009. p. 70.

Publié par

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s