Organiser la ligne du temps

Le premier jet de votre roman est complété ? C’est le moment de partir à la chasse aux incohérences armé de la ligne du temps. Dans celle-ci, j’inclus les dates des évènements passés, présents et futurs, les numéros de chapitre, un résumé de l’action, les heures, les faits à retenir, etc.

Par exemple, pour ma série Rannaï, j’avais calculé sept jours de marche pour atteindre la Communauté des Champs, mais j’ai oublié ce détail pendant la rédaction et mes protagonistes parcouraient le trajet en deux jours. Ce n’est que lorsque j’ai vérifié chacune des journées dans la ligne du temps que j’ai repéré cette irrégularité.

Croire que ces petits problèmes passeront inaperçus serait sous-estimer la puissance du cerveau humain. Car même si le lecteur n’identifie pas précisément la nature de l’incohérence, il sera contrarié par la vague impression que quelque chose cloche. Ainsi, il pourrait délaisser le roman au profit d’une autre activité.

Je vous propose ci-dessous un survol de la ligne du temps de ma série Rannaï. En espérant que cet exemple vous inspirera pour construire la vôtre.

 

Sur la deuxième page, j’ai testé de nouvelles colonnes pour mon tome 2. Je pense les conserver pour mes prochains textes puisqu’elles me permettent d’avoir une vision d’ensemble de l’histoire, de repérer les moments forts, les chapitres présentant les personnages ou les lieux ainsi que l’alternance des points de vue. Ce sont des éléments tirés du plan de Bob Mayer dans l’ouvrage Écrire un roman et se faire publier1.

  • Recevez mes articles dès leur publication en vous abonnant à l’infolettre.
  • Suivez-moi sur Facebook.

    _ _ _

1. MAYER, Bob. Écrire un roman et se faire publier. Eyrolles, Paris, 2008, p. 65-67

 

Publié par