Écrire comme à Hollywood

L’automne passé, un ami qui travaille dans le domaine du cinéma m’a lancé : « Tu devrais écrire un scénario ! » Les codes d’un scénario diffèrent de ceux du roman, mais trop curieuse, j’ai quand même fouillé les tops 10 des guides sur le Web. Au travers de ces listes, un ouvrage se démarquait : Screenplay : The Foundations of Screenwriting[1] de Syd Field. « Pourquoi pas ? » me suis-je dit en le commandant. J’étais loin de me douter que ce livre me fournirait un outil indispensable pour structurer mon prochain roman.

screenplayExemples à l’appui, Syd Field décortique tous les aspects de son métier : les personnages, les dix premières pages, l’incident déclencheur, l’incident clé, les pivots, la recherche… Parmi ses conseils, la technique des cartes 3 x 5 pouces[2] a tout de suite capté mon attention. Façonnée sur plusieurs années d’enseignement, de lecture et de création de scénarios, celle-ci dévoile les lacunes de la trame narrative et facilite leur résolution.

Sans hésiter, j’ai délaissé mon ordinateur au profit des fiches. J’ai résumé chacune de mes scènes en une phrase, à raison d’une scène par carton. Ensuite, j’ai identifié les pivots, l’incident déclencheur, l’incident clé, etc. Être en mouvement, écrire à la main, déplacer les cartes, les déchirer, recommencer, puis embrasser l’histoire d’un seul regard a fourni un éclairage nouveau sur la conclusion de mon intrigue qui, je dois le dire, battait de l’aile.

Fiches3x5WEB
Technique des fiches utilisée pour mon prochain roman.

Au-delà des trucs pratiques, j’ai apprécié le ton réconfortant du livre. Ce créateur d’expérience décrit avec finesse les angoisses de l’auteur pour ensuite les transformer en alliées, car « La confusion est le premier pas vers la clarté. Ce que vous essayez qui ne fonctionne pas va toujours vous montrer ce qui fonctionne.[3] »

  • Recevez mes articles dès leur publication en vous abonnant à l’infolettre.
  • Suivez-moi sur Facebook.

_ _ _

[1] Bien que le livre soit épuisé en version française, vous pouvez l’emprunter à la Grande Bibliothèque. Scénario : les bases de la narration cinématographique

[2] La technique des fiches 3 x 5 pouces est expliquée au chapitre 12, Building the Story Line.

[3] Traduction libre : « Confusion is the first step toward clarity. What you try that doesn’t work will always show you what does work. » FIELD, Syd. Screenplay : The Foundations of Screenwriting, Delta Trade Paperbacks, New York, 2005, p. 253.

Site Web de l’auteur

Publié par

2 réflexions au sujet de “Écrire comme à Hollywood”

  1. Comme j’aime cette façon de construire un texte!!! Je fais immédiatement le lien avec les difficultés à écrire de mes élèves en difficultés d’apprentissage et je me dis que cette façon de faire pourrait être une solution à leur éternel syndrome de la page blanche. Je m’efforce toujours de leur fournir des organisateurs textuels qui répondent le mieux à leurs besoins, mais un atelier avec toi serait peut-être la solution!!!

    Aimé par 1 personne

    1. Bonjour Sylvie,
      Merci pour ton commentaire! C’est vrai que c’est plus encourageant de morceler l’histoire plutôt que de s’attaquer au portrait global dès le début.
      Ça me ferait plaisir de développer une activité sur ce thème pour tes élèves. Écris-moi un courriel avec les détails si tu veux en organiser une.
      info.karineraymond@gmail.com
      Bonne journée!

      J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s